Quelques notes sur Diaspora #1

Diaspora est un donc un réseau social décentralisé. Il existe d’autres projets ressemblants à Diaspora. Pour Diaspora de nombreux POD (seed hosters) existent déjà. Vous pouvez facilement créer le votre. Dans l’idéal tout le monde devrait avoir son propre POD. Je suis sur 3 PODS: joindiaspora.com, diasp.org et diasp.eu (je peux vous envoyer une invitation si vous voulez tester). Une personne est identifiée de manière unique avec un pseudonyme et une racine. Par exemple: daniel@joindiaspora.com.

Les POD communiquent entre eux de manière transparente. C’est-à-dire qu’un utilisateur sur le POD officiel joindiaspora.com peux parfaitement échanger des informations avec un utilisateur du POD diasp.org. De même avec un POD privé, vous pourrez ajouter dans vos aspects (les groupes) n’importe qui. C’est là que c’est très intéressant. Si vous avez les moyens d’avoir votre serveur, vos données seront sur votre machine tout en étant accessibles à l’ensemble du réseau Diaspora.

Si vous connaissez identi.ca, c’est un peu ça. identi.ca héberge un serveur StatusNet parmis d’autres.

Tim Beners-Lee affirmait récemment que Facebook allait tuer le Web en partie du fait de sa centralisation. On peut dire que Diaspora répond bien au problème. De plus Diaspora est sous licence GNU Affero General Public License. Pour faire simple il s’agit de la GPL pour les logiciels sur le réseau (maintenant il nous faut un Flickr sous licence AGPL). Tout le code source est libre. Vous conservez la propriété des données mises en ligne.

Mon handle Diaspora principal: cedricbonhomme@joindiaspora.com.