Categories
Life Science

Le nerd dans la société

How do we explain the nonstandard nerd?, un nouvel excellent billet d’ESR. Vous pouvez le lire et revenir ici. Je vais m’intéresser à un des points communs assez récurrent des nerds. Le désintérêt du statut social.

Ce désintérêt est sans aucun doute du à leur intelligence et au temps passé à se poser un tas de questions. Pour le nerd dont nous parlons communément, les questions le plus stimulantes sont souvent du domaine de la physique ou de l’informatique. Les questions sur la société sont en général plus désillusionnantes.

Il arrive que d’assez intelligentes personnes se désintéressent des problèmes sociétaux parce qu’elles sont persuadées de voir les choses de manière très lucide. Persuadées de comprendre, contrairement aux autres, cette réalité pas bien séduisante. Citons par exemple: les mensonges, problèmes d’égo et de statut social et la politique. Rien de bien attrayant. Surtout en comparaison aux sciences plus dures dont raffole généralement les nerds.

À raison ou à tord, les nerds sont convaincus qu’une bonne partie de la société ne vaut pas la peine de perdre ce précieux temps si limité. Et ainsi préfèrent faire des mathématiques, de la logique ou encore de la physique. Je dirai plutôt à raison et à tord. Ce qui dans un sens est d’autant plus triste. Le manque d’intérêt envers les sciences plus sociales et une empathie usée ne vont pas favoriser l’envie de s’intégrer. L’empathie peut s’user avec les déceptions (mensonges, manipulations) afin de prévenir d’autres désillusions.

Voilà, même si je pense avoir raison (au moins un peu), votre avis est intéressant.