Petit test avec Tor

Voilà comme je travaille de nouveau sur IP-Link, je me suis dit que j’allais l’utiliser pour tester Tor.

Je me suis donc connecté au site debian.org (http://141.76.2.5/) avec et sans le couple Privoxy/Tor.

Voyons avec ce couple :

On voit donc bien la boucle sur 127.0.0.1 (sur le port 8116 en fait) pour privoxy. Puis l’ordinateur contacte ces deux serveurs Tor :

  • 217.20.127.15 ;
  • 62.241.240.82.

Via torstatus on peut récupérer le fingerprint RSA et ensuite les informations générales du premier noeud :

http://torstatus.cyberphunk.org/router_detail.php?FP=809adf34690f926ef258d97ed71f3716919a6d21

De même pour le deuxième :

http://torstatus.cyberphunk.org/router_detail.php?FP=d8dc0c043857157af575fe3074a9f8c42b41ccab

Et là on voit donc que c’est le routeur de sortie. D’ailleurs ça page nous le dit : http://166.70.99.91/

Je me demande si le premier n’est pas aussi l’annuaire.

Maintenant sans Privoxy/Tor :

Et là on a simplement le PC qui contact le modem-routeur, puis le site de Debian (http://141.76.2.5/). Les autres IP sont toutes dues aux liens (et images) sur la page debian.org. Par exemple 128.30.52.72 fait référence à cette page: http://jigsaw.w3.org/css-validator/images/vcss .

Ici le nombre de connections avec Tor n’est pas spécialement élevé comparé à sans. Puisque Tor masque aussi les IP contactées via la page  de Debian (comme les images externes…).

Voilà, demain des tests plus amusants 😉