Categories
desktop

KDE 4.9.2 – Akonadi

Enfin une synchronisation entre Akonadi et Google qui fonctionne parfaitement dans les deux sens! Dans l’ensemble KDE 4.9.2 est toujours plus stable et utilisable. Surtout comparé à Gnome ;-).

Categories
desktop Linux Technology

KDE 4.7

Ces derniers temps je retrouve le plaisir à utiliser KDE que j’avais à l’époque de la version 3.5.9. Et pour cause, la version 4.7 est particulièrement aboutie et stable.

Voici ce qui me plaît en particulier:

  • toujours aussi satisfait d’aKonadi. C’est même mieux. Les e-mails sont relevés même lorsque kontact n’est pas lancé. De plus, il n’y a plus de problèmes avec la synchronisation entre akonadi et Google Calendar/Contacts. Beaucoup de personnes semblent se plaindre d’aKonadi, je n’ai personnellement jamais eu de problèmes (mis à part avec le moteur virtuoso qui consommait énormément de mémoire, il y a longtemps…);
  • du coup la suite Kontact est vraiment bien intégrée à l’ensemble (j’ai toujours été fan de la suite Kontact). Ça me fait délaisser l’interface Gmail. En quelques sortes, je reviens à l’époque où tout se passe sur le bureau et non le Web. Et qu’est-ce que c’est bien!;
  • digiKam reconnaît maintenant les visages (pas aussi bien que picasa) et permet de faire des panoramas (en utilisant hugin) très simplement (de même, j’ai toujours été fan de digiKam);
  • Kdevelop avec l’intégration de git. Je sens que pyAggr3g470r et Ballon vont avancer un bon coup. Et oui, un bon environnement de travail contribue au plaisir;
  • je regrettais l’ancien amaroK. Maintenant moins;
  • owncloud devient également très intéressant.

Prochaine étape: utiliser les agencements (activity).

Pour finir, KDE semble vraiment bien se porter en ce moment. En tout cas mieux que depuis les débuts de KDE 4.0.

Et en cadeau, deux beaux articles qui témoignent de la bonne santé de KDE: Fifteen years of KDE et Hands on with Plasma Active One.

Categories
Navigateurs

KDE Wallet et Google Chrome

Chrome - KDE Wallet

Ce que j’attends depuis un moment est arrivé [1, 2, 3]. Avec la version 10.0.648.18.dev de Google Chrome sur Squeeze et KDE 4.4.5. Ce navigateur utilise enfin KDE Wallet pour stocker les mots de passe. Et ce, par défaut, sans aucune configuration. C’est génial. Plus qu’à utiliser l’historique, les marque-pages et les favoris de KDE 😉

D’un autre côté c’est un peu embêtant parce que j’utilise de plus en plus Firefox (Minefield en fait, qui est rapide et stable sans parler de l’interface) ne permetant pas cela. Je sais, il y a cette extension. Mais elle est toujours en beta et ne fonctionne pas avec ma version de Firefox. Maintenant si vous avec testé avec succès une autre solution, je suis preneur.

Categories
Linux Photographie Technologie

Programme de gestion de Photos

Principale question de cet article: Qu’utilisez vous comme programme de gestion de photos libre ?

Personnellement j’utilise digiKam que je trouve fantastique (comme de nombreux outils KDE). Il convient parfaitement à mes besoins depuis cinq années et je ne cherche pas de remplaçant. Rien à voir avec le problème de trouver un bon service Web social pour ces photos.

À travers cette galerie vous pourrez voir quelques unes des fonctionnalités que j’affectionne particulièrement, comme:

  • le géotagging et la recherche sur le globe utilisant Marble avec Open Street Map;
  • les étiquettes, super pour faire des recherches avancées;
  • toutes les options pour corriger les informations Exif, IPTC, etc. (pratique pour ajouter la licence, informations sur l’artiste…);
  • le calendrier;
  • la table lumineuse pour comparer les photos;
  • l’excellente intégration des plugins KIPI;
  • et d’autres.

Alors, quel est votre favori ? Et pourquoi ?

Categories
Python Réseau

Deux nouveaux plasmoïdes

Encore un billet… Pour me faire un peu la main je viens de réaliser deux petits plasmoïdes (très rudimentaires):

Pour comprendre un peu le fonctionnement voir le billet d’avant 😉

Et pour tester plasmo-gmail il vous faudra configurer le fichier ./plasmo-gmail/contents/code/plasmo-gmail.cfg. Afin de donner votre nom d’utilisateur Gmail ainsi que votre mot de passe. La connection est en HTTPS (et je ne m’envoie pas vos identifiants 😉 ). Le plasmoïde affichera pour chaque nouveaux mails le sujet, la date ainsi qu’un extrait du mail. En absence de nouveaux messages vous verrez cela.

Categories
Linux

Plasmoïde pour KDE4 avec Python

Cet article va expliquer comment créer un simple plasmoïde avec Python pour KDE.

Ce plasmoïde va tout simplement afficher des fortunes en boucle. Il faut donc avoir installer ce programme indispensable (au cas où: aptitude install fortune).

La version utilisée de KDE est la 4.3.90 avec Python 2.6.4. Il faudra également:

  • SIP ;
  • PyQt4.

Tout était déjà installé chez moi.

Passons à l’essentiel, le développement du plasmoïde. C’est très simple. On va d’abord créer un répertoire ayant cette structure:

  • fortune-viewer/
    • contents/
      • code/
        • main.py
      • ui/
    • metadata.desktop

Contenu de metadata.desktop

[Desktop Entry]
Encoding=UTF-8
Name=Fortune viewer
Name[fr]=Visualisateur de fortunes
Type=Service
ServiceTypes=Plasma/Applet
Icon=chronometer
X-Plasma-API=python
X-Plasma-MainScript=code/main.py
X-KDE-PluginInfo-Author=Cédric Bonhomme
X-KDE-PluginInfo-Email=cedric.bonhomme@orange.fr
X-KDE-PluginInfo-Name=fortune-viewer
X-KDE-PluginInfo-Version=0.1
X-KDE-PluginInfo-Website=http://plasma.kde.org/
X-KDE-PluginInfo-Category=Game
X-KDE-PluginInfo-Depends=Fortune
X-KDE-PluginInfo-License=GPLv3
X-KDE-PluginInfo-EnabledByDefault=true

Voilà, je pense  qu’il n’y a rien a expliquer. Nous allons voir le code à proprement parler du fichier main.py. Il pourrait y avoir d’autres scripts Python évidemment. Dans ce tout petit exemple le dossier ui/ est inutile. On peut donc s’en passer.

Contenu de main.py

# -*- coding: utf-8 -*-
from PyQt4.QtCore import *
from PyQt4.QtGui import *
from PyKDE4.plasma import Plasma
from PyKDE4 import plasmascript
import subprocess

class FortuneViewer(plasmascript.Applet):
    def __init__(self,parent,args=None):
        plasmascript.Applet.__init__(self,parent)

    def init(self):
        timer = QTimer(self);
        self.setHasConfigurationInterface(False)

        self.theme = Plasma.Svg(self)
        self.theme.setImagePath("widgets/background")
        self.setBackgroundHints(Plasma.Applet.DefaultBackground)

        self.layout = QGraphicsLinearLayout(Qt.Horizontal, self.applet)
        self.logMessage = Plasma.Label(self.applet)
        self.layout.addItem(self.logMessage)
        self.setLayout(self.layout)
        self.resize(400, 400)
        QObject.connect(timer, SIGNAL("timeout()"), self.fortuneUpdate)
        timer.start(5000)
        self.fortuneUpdate()

    def fortuneUpdate(self):
        p=subprocess.Popen("/usr/games/fortune", shell=True, \
                stdout=subprocess.PIPE,stderr=subprocess.PIPE)
        output,errors=p.communicate()
        self.logMessage.setText(output+errors)

def CreateApplet(parent):
    return FortuneViewer(parent)

C’est la fonction fortuneUpdate() qui se charge de récupérer la sortie standard de la commande fortune.

Test et installation

Pour tester votre plasmoïde:

cd fortune-viewer/..
plasmoidviewer fortune-viewer

Pour l’installation:

cd fortune-viewer/..
zip -r fortune-viewer.zip fortune-viewer/
plasmapkg -i fortune-viewer

La troisième ligne peut être faite à l’aide de l’interface graphique.

Le résultat

Maintenant on aurait pu faire quelque chose de sérieux. Genre afficher les mails non lus, faire un tail sur /var/log/syslog, cat /cpuinfo ou afficher la température avec un cat /proc/acpi/thermal_zone/*, etc. .

Le plasmoïde.

Have fun !

Categories
Internet Navigateurs Technologie

Navigateurs

En quête d’un navigateur bien intégré à KDE 4 (depuis mon récent départ de Firefox) mon système devient une plateforme de tests de butineurs.

Je vais dans ce billet présenter brièvement ceux qui attirent mon attention selon les critères:

  • licence libre;
  • affichage correct des pages;
  • vitesse d’affichage des pages;
  • intégration avec KDE4;
  • bon score au test ACID3;
  • rapidité de lancement, fluidité, etc.;
  • fonctionnalités.

Je prendrais Gmail à titre d’exemple simplement parce que à part Firefox et Chrome, j’ai trouvé peu de navigateurs avec un bon rendu sur ce service. Mais j’ai quand même testé à chaque fois sur quelques sites 😉 Évidemment sur certains points (comme la vitesse d’affichage) il ne s’agit que de mon ressenti. Et il manque peut être d’autres critères plus ou moins importants (support d’HTML 5, etc.).

Konqueror

Konqueror, le plus connu pour KDE.

  • GPL v2;
  • affichage correct des pages. Quelques problèmes avec certains sites, notamment Gmail;
  • affichage rapide des pages;
  • excellente intégration avec KDE4 (normal):
    • marques-pages, gestionnaire de téléchargement, flux RSS, KWallet, etc.
  • bon score au test ACID 3 : 93/100;
  • très léger;
  • très fonctionnel (mais pas autant d’extension que Firefox).

ReKonq

ReKonq, un navigateur que je viens de découvrir et qui me plaît beaucoup.

  • GPL v3;
  • très bon affichage des pages. Très bon rendu sur Gmail;
  • affichage rapide des pages;
  • très bonne intégration avec KDE4:
    • partage les marque-pages et le gestionnaire de téléchargement avec KDE;
    • dommage pour KWallet, mais ça pourrais venir assez vite.
  • excellent score au test ACID 3 : 100/100;
  • très léger;
  • bien mais pas autant d’extension que Firefox.
    • j’aime bien les onglets ainsi que les vignettes des sites les plus fréquentés (comme pour Chrome).

Utilise kdewebkit basé sur Webkit.

Arora

Arora semble ête un bon navigateur aussi.

  • GPL v2;
  • bon affichage des pages en général. J’ai trouvé quelques défauts mais c’est toujours un peu mieux que Konqueror. Assez bon rendu sur Gmail;
  • affichage parfois un peu lent;
  • bonne intégration avec KDE4:
    • mais a son propre gestionnaire de téléchagement et marque-pages par défaut.
  • mauvais score au test ACID 3 : 41/100;
    • étrange étant donné que sur les quelques sites que j’ai visité l’affichage avait l’air correct.
  • très léger;
  • un peu léger niveau configuration.

Utilise QtWebKit conforme avec WebKit.

Chrome

  • pas libre: Google Chrome’s terms of service license;
  • bon affichage des pages. Aucun problème avec Gmail;
  • affichage très rapide;
  • aucune intégration avec KDE4 (ni Gnome, …);
  • excellent score au test ACID 3 : 100/100:
    • mais a actuellement un petit problème avec les fontes distantes (CSS3 @font-face selector);
  • très léger;
  • pas mal mais pas autant d’extensions que Firefox.

Bilan

Mon bilan provisoire est:

  1. reKonq;
  2. Konqueror;
  3. Arora.

Chrome est disqualifié (aucune intégration et pas libre). Dans ce classement, un Firefox plus léger et mieux intégré à KDE prendrait la première place. D’après mon précédent classement, Konqueror devrait être en première place puisqu’il est mieux intégré à KDE. Il aurait la première place si son affichage des pages était aussi bon que celui de reKonq. J’ai hésité à donner la première place à reKonq car même si l’intégration de reKonq est bonne elle n’est que partielle. Mais je pense que tout ça va très rapidement s’améliorer (on en a récemment parlé ici et entre autres).

Aurais-je oublié un bon navigateur pour KDE (pas Dolphin…) ?

Mises à jours

  • avec la version 0.10.1 d’Arora j’obtiens 100/100 au test ACID 3. Et non 41/100. Et il y par contre la mention “LINKTEST FAILED” en rouge. J’en conclus que reKonq et Arora sont vraiment de bonne qualité en ce qui concerne le respect des standards et l’affichage. reKonq doit juste progresser un peu pour être un peu mieux intégrer à KDE;
  • la version 4.0.249.4 de Chrome semble corriger le problème des fontes (croix en haut à droite) avec le test ACID3. Il est aussi possible d’avoir la barre système.
Categories
Linux Technologie

"Bye bye Firefox! let me know when it's fixed"

Ça fait déjà un peu plus d’un an que j’y songe: abandonner Firefox. Dans ce billet je vais évoquer les principales motivations de ce départ. Je tiens à préciser que bien entendu il s’agit uniquement de mon point de vue.

D’abord pour bien commencer, ce que me plaît dans ce navigateur:

  1. sécurité: réactivité pour les mises à jours. Certainement meilleur sur ce point que Konqueror ou Chrome ;
  2. innovation et respect des standards. D’où l’importante contribution de Firefox à la qualité du Web ;
  3. le nombre important d’extensions. D’ailleurs un problème va être de trouver les équivalents pour Konqueror ;
  4. la gestion des plantages ;
  5. la fondation Mozilla que j’apprécie beaucoup pour la qualité de son travail et sa contribution au libre.

Il reste donc pour moi un très bon navigateur, innovant  et qui a apporté beaucoup au Web. Cependant les points que je vais citer ci-dessous (du plus au moins important) me dérangent de plus en plus :

  1. le plus important pour moi. J’aime que mon bureau KDE soit bien intégré et je suis contre le stockage des mots de passe dans les navigateurs en général. Bon sous Firefox on peut toujours usité du mot de passe principal ;
  2. franchement sous Linux ce n’est pas encore ça. Ce que je trouve marrant c’est que actuellement Chrome en version de développement fonctionne bien mieux que Firefox/Iceweasel sur ma Debian (et Mandriva). Tandis que sur Windows c’est l’inverse. Et j’ai bien l’impression que Mozilla privilégie l’intégration sur Windows et rend même la vie des distributions GNU/Linux un peu plus compliquée. Y a qu’à lire les commentaires sur les Bug tracking des distributions et constater le décalage avec Windows pour les mises à jour importantes ;
  3. intégration avec KDE4 pas toujours parfaite et varie trop en fonction des mises à jours du système. De plus j’utilise souvent des systèmes dit non stable (testing, cooker). Évidemment l’intégration de Konqueror avec KDE est géniale (surtout KWallet, aKregator et les marques-pages). Et je trouve que Konqueror sous KDE4 est plutôt bien réussi ;
  4. malgré les progrès il reste toujours un peu lourd et pas très fluide sur mon système par rapport à Konqueror/Epiphany/Chrome ;
  5. certains vieux bugs qui trainent. Par exemple le fait que Firefox lance un processus java lorsqu’il rencontre une variable nommée “java” dans un fichier javascript. Ça se produit notamment sur mon CRM Plone ;
  6. j’aimerais bien que Mozilla s’inspire un peu sur le plan technique de Chrome en ce qui concerne les onglets (niveau mémoire…).

Voilà les mots clés sont donc intégration et stabilité sous Linux. Ce n’est peut être pas un abandon définitif. Si Mozilla apporte des solutions satisfaisantes aux deux premiers points je pourrais envisager de réutiliser Firefox. À suivre…

Mise à jour: Le problème de Chrome évoqué dans le commentaire de bnj à l’air de venir du fait que Chrome n’a pas le support @font-face par défaut. Il est en fait désactivé pour raison de sécurité. Pour pallier ce problème il faut lancer Chrome de cette manière : google-chrome –enable-remote-fonts. Cependant un Ctrl+A sur la page du test Acid3 montrera toujours des choses étranges.

Categories
Vie privée

Sécurité de son bureau

Aujourd’hui j’ai fais de l’ordre dans les configurations de mon tout petit réseau et j’ai commencé à écrire quelques articles d’administration système en général avec mon CMS favori. Il s’agit surtout de mémos, de différents trucs que j’ai testé…

Bref, en commençant à jouer avec Tor (depuis hier soir) je me suis amusé avec Privoxy. Au début j’avais configuré uniquement Firefox pour l’utiliser…

Puis je me suis dit que je pouvais mettre Privoxy sur un autre PC du réseau. Ensuite j’ai configuré mes clients pour passer par ce PC sur le bon port. De là, Privoxy peut forwarder le trafic à Tor (afin d’éviter un DNS Leak) qui pourra protéger partiellement mes connections. Partiellement puisque la dernière arrête (après le dernier oignon en fait) n’est pas protégée et qu’il est possible de faire des statistiques sur des laps de 10 minutes (sans compter les HTTP Referer…).  Mais malgré cela, l’anonymat est quand même bien assuré et je n’ai pas trouvé de services devinant mon IP. De plus, seul mon client connait la route (la séquence d’oignons en fait) jusqu’à la destination.

Mais bon tout ça, ça protège juste le surf. Alors j’ai un peu cherché et j’ai vite trouvé qu’on pouvait faire de même avec KDE ! De telle sorte que aKregator, Kopete et les autres applications KDE peuvent passer par Privoxy. Le pire, c’est que c’est vraiment simple à faire.

Voilà les quelques étapes pour tester !