Categories
Car

[Zoom-Zoom] Sécurité

En ce moment je publie un billet par jour. Et en quittant le travail j’ai promis à biou d’en écrire un nouveau ce soir, alors que je ne savais pas quel sujet aborder. Finalement avant même d’avoir quitté le parking, j’ai trouvé! Je vais vous parler des différentes technologies liées à la sécurité que j’ai déjà pu tester avec cette fameuse Mazda 6. Pourquoi? Simplement parce que lorsque j’ai donc quitté le parking, ma voiture s’est brutalement stoppée (mais vraiment violemment). Sans que je touche à la pédale de frein. Évidemment ça fait très bizarre. On se demande quel est le problème et si on a pas déjà cassé la voiture. Finalement j’ai vu le message d’alerte qui mentionnait la technologie SCBS. Ouf, c’est normal.

En fait il faut savoir que pour sortir de ce parking il faut se rapprocher d’une barrière qui s’ouvre automatiquement à l’approche d’un véhicule. J’ai pris l’habitude de ne plus vraiment m’arrêter mais de rouler tout doucement le temps qu’elle monte. Donc ma voiture est pendant un court instant assez proche de cette barrière.
Voilà, je pense que vous avez compris.

Pour continuer, dans la suite nous allons passer en revue quelques technologies liées à la sécurité que l’on peut trouver dans les véhicules modernes (sous les dénominations de Mazda). Si vous désirez approfondir consultez cette section du site Mazda.
Je ne parlerai pas aujourd’hui des technologies pour l’environnement comme i-Stop et i-Eloop.

En cadeau vous trouverez à la toute fin une nouvelle photo.

Prévention d’accidents

Ces technologies sont regroupées dans la catégorie Active Safety Technology.

Le système LDWS (Lane Departure Warning System) détecte lorsque le véhicule dérive sur une voie. Il est actif à environ plus de 65km/h. Du coup, je suis obligé de toujours mettre le clignotant. Même pour me rabattre après un dépassement. Sinon, attention aux vibrations dans les hauts-parleurs!
Un peu dérangeant au début (surtout pendant une bonne musique).

Le système RVM (Rear Vehicle Monitoring) contrôle la distance des véhicules approchant par derrière et par les côtés. Lorsqu’un véhicule se trouve dans le point mort lors d’un dépassement, une icône s’allume dans le rétroviseur.
Je trouve ça pratique et pas trop intrusif.

Le système MRCC (Mazda Radar Cruise Control) permet de fixer une distance minimum entre vous et le véhicule juste devant. C’est un peu une extension du système SCBS.
Génial.

Le système HBC (High-Beam Control) permet d’éteindre et d’allumer vos phares automatiquement. Si vous croisez une voiture les phares s’éteignent automatiquement, de même en cas de dépassement.
Carrément génial.

Réduction de la sévérité d’une collision imminente

Ces technologies sont regroupées dans la catégorie Pre-Crash Safety Technology.

Je parlerai uniquement de la technologie SCBS (Smart City Brake Support) qui permet de limiter ou éviter les dommages lors de collisions en ville (moins de 30km/h). Ceci en réduisant la puissance du moteur et en utilisant le frein automatiquement. Dans mon cas, la voiture s’est donc brutalement stoppée.
Impressionnant.

Sécurité passive

Je ne vais pas m’enliser dans cette section. Vous y trouverez des choses intéressantes comme ceci ou encore cela.

Conclusion

Voilà, j’avais déjà testé un peu toutes ces technologies. Aujourd’hui j’ai donc découvert le freinage d’urgence automatique. C’est assez impressionnant, surtout lorsqu’on ne s’y attend pas. Toutes ces technologies (sans parler des choses comme i-Stop) peuvent sembler envahissantes. Mais c’est une habitude à prendre. Il faut s’y intéresser (lire le manuel) pour ne pas se faire surprendre comme moi.

Mazda 6 SKYACTIV-D 2.2 175 - Interior

Et voici le cadeau.

Categories
Car

Zoom-Zoom reloaded

Zoom-Zoom reloaded

OK, la Tesla model S est sympa. Il faut bien le reconnaître car elle est assez spacieuse, puissante, silencieuse et a un rayon d’action correct avec un temps de chargement humiliant pour la concurrence. J’étais bluffé sans être parti conquis.

Maintenant redescendons sur terre et admirons cette superbe berline. Certes, l’accélération n’est pas aussi foudroyante que celle du model S de Tesla. Mais le plaisir au volant est vraiment à la hauteur. Visuellement elle peut paraître lourde (mais je trouve a une ligne très dynamique). Elle est cependant plus légère et bien plus souple sur la route que cette version (qui me manque un peu). Et dire qu’à l’époque, ce fameux vendredi, je pensais prendre une Mazda 2. Merci papa de m’avoir aidé à faire le bon choix.
Et niveau sécurité, je ne vais pas faire la liste mais les progrès sont énormes.

Soit dit en passant, je trouve toujours l’intérieur de cette Tesla assez moche.

Et qui sait, un jour une Mazda 6 électrique?

Categories
Car

J’ai conduit une Tesla

Vendredi dernier j’ai pu tester cette fameuse Tesla model S à Munsbach. Plusieurs versions y figuraient et j’ai eu la chance de pouvoir piloter conduire la version P85. La plus sportive.
Voici donc mon retour.

La voiture a une masse d’environ 2.000 kg. La batterie seule, d’environ 800 kg.

Deux moteurs chacun de la taille d’un gros ballon sont placés sur les essieux. Il y a donc de la place pour deux coffres, à l’avant et à l’arrière. Les coffres sont assez spacieux. Le coffre arrière peut être utilisé pour ajouter deux sièges supplémentaires. À ce moment nous avons ainsi une voiture de sport avec 7 places et avec un coffre à l’avant. L’intérieur offre aussi assez d’espace (les matériaux semblent être de bonne qualité). La personne du milieu sur la banquette arrière n’a même pas besoin d’écarter les jambes.
C’est à ce moment qu’on se demande si la voiture a bien un moteur et une batterie. Serait-elle propulsée par une force divine?

Parlons un peu performances. Puissance de 421 chevaux. De 0 à 100 km/h en 4,4 secondes. La boîte de vitesse est mono-vitesse. La voiture ne change donc pas de vitesse. La puissance est en continue. C’est vraiment impressionnant. Si vous connaissez l’attraction Blue Fire à Europa Park, et bien c’est encore mieux. Je ne pensais pas qu’une voiture pouvait avoir cette accélération. Il faut dire que je n’avais jamais roulé une voiture de plus de 200 chevaux.

L’autonomie annoncée est de 502km. L’autonomie réelle varie entre 450 et 500km. Pour une voiture de 2.000kg (sans compter les 5 personnes à bord) avec cette puissance c’est franchement épatant.

Concernant l’ordinateur de bord et cet énorme écran tactile, je n’ai pas grand chose à en dire. Certes, le système est impressionnant. Il est possible de contrôler beaucoup de choses (ouvertures des portes/coffres, dureté des suspensions, etc.). Tout ceci ne m’intéresse pas vraiment dans une voiture. Les personnes intéressées par les interfaces hommes-machines seraient certainement plus réceptives que moi. Pareil, je ne parlerai pas sécurité informatique. À ce niveau je préfère les voitures des années 1930.

Les poignées des portes sont cachées dans la carrosserie. Elles sortent lorsque vous vous approchez de la voiture. Ça peut faire un peu gadget, mais j’ai bien aimé. Avant de rentrer dans la voiture, on sait à quoi s’attendre.

Finalement ce fût une très bonne expérience. Je remercie le sympathique guide qui nous a tout expliqué et aussi bnj qui m’avait envoyé le lien pour m’inscrire à cet événement.
En bref, une superbe voiture. Tout comme celle-ci.

Categories
Car Technology

Avancement de mon premier projet avec le Raspberry Pi

Maintenant que je sais récupérer les données générées par le système embarqué d’une voiture via l’interface OBD je vais pouvoir faire des choses plus intéressantes avec le Raspberry. Je m’intéresse particulièrement au projet pyob2read qui me permet de récupérer un tas de données. Voici une petite liste de codes (trouble codes) pour Mazda. Cependant beaucoup de codes sont génériques et il ne me semble pas trop compliqué de faire une application qui fonctionne correctement avec d’autres marques de voitures.

La première phase du projet a consisté à réutiliser le code que j’ai déjà brièvement évoqué sur ce billet. En gros un simple algorithme de Dijkstra et un chouilla de JavaScript. Le tout est très léger et est en Python. On pourra y ajouter un petit serveur HTTP. Mais l’idéal est d’avoir une connexion SIM (HSPA+ ou autres, via un smartphone).

Maintenant il faut surtout intégrer le code de pyob2read afin de récupérer les données du tableau de bord. Sans affichage pour le moment car je n’ai pas encore trouvé l’écran adapté (prix, capacité et taille pour rentrer là où je l’imagine). Cette phase va prendre le plus de temps, car il faut faire des tests et je voudrai surtout tester d’autres modules.

Ensuite, le plus chiant (mais bonus) sera de développer une petite application Android qui recevera les données du Raspberry (celui-ci est connecté en USB à l’interface OBD). Pour cela, j’ai au moins deux solutions: Wi-Fi (généré par le smartphone) ou Bluetooth. L’utilisation du téléphone a plusieurs avantages: 1) règle le problème de l’écran, 2) permet d’avoir en plus un GPS et 3) l’autonomie car c’est toujours mieux que d’avoir à alimenter un écran branché sur le Raspberry.

Je suis persuadé que pour moins de 100 euros (environ 70 euros) il est possible de se faire un ordinateur de bord rudimentaire mais sympa. Et qui finalement fournira bien plus d’informations que n’importe quel système classique. Imaginez une Debian (Raspbian) dans votre voiture, la classe.

Dans l’éventualité qu’un jour j’arrive au stade de l’écran je pense que la solution de moindre coût (c’est bien le but) sera d’utiliser un simple écran LCD avec le connecteur GPIO.

À suivre!

Categories
Car

Une première augmentation de prix pour la Tesla

Le prix de la Tesla S va augmenter. Malheureusement pour les personnes ne l’ayant pas encore commandé. Heureusement pour moi c’est déjà fait et le prix ne changera donc pas. Le mail:

Dear Mr. Bonhomme,

We will be announcing a price increase for Model S in the next few days.

This is our first price increase since the introduction of Model S and it is very important that we implement this in a way that recognizes those who already have a Model S reservation. This price increase will not apply to anyone with an existing reservation… as long as they finalize their order within a reasonable, predefined timeframe after receiving their “Invitation to Configure.”

You will likely receive your invitation to configure between now and the end of January depending upon when you made your reservation. If you configure your car and finalize your order within four weeks after receiving your invitation, you will not be subject to the price increase.

Customers most often want to know if they will be invited to configure in the order in which they placed their reservation. The answer is 100% yes. However, we are finding that some customers finalize their order quickly while others take longer to complete their design and submit final paperwork. As a result, those invited later with “higher” sequence numbers are moving ahead of those with “lower” sequence numbers on a weekly basis.

To be fair, we fill all open production slots with the lowest sequence number reservations that have finalized their order. We need to do this in order to fill all production slots each week. This means the sooner you finalize your order, the sooner your Model S will be headed your way.

Keep an eye out for your Invitation to Configure your Model S!

Categories
Car Linux

Linux dans l’automobile

Voilà, enfin une voiture correcte utilisant Linux. Mais je ne crois pas que ce sera pour beaucoup de Linux addict, pour le moment…

Categories
Car

Tesla Motors

Après le smartphone Android, après la tablette Android, la voiture? En tout cas, elle utilise un système basé sur Linux. Si c’est du Android je vais me sentir obligé, déjà là…

Imaginez: identification via clés asymétriques, démarrage NFC et mises à jours over the air. Ce serait tout de même plus pratique que la méthode Ford.

Et si le smartphone peut faire office de clé, les pauvres utilisateurs Android se sentiraient presque forcé…

Categories
Car

Zoom-Zoom

Mazda 6 2.0 MZR CD 120 Elegance.

Terminé les problèmes. Je l’ai bien mérité après ça et ça (voir la liste de problèmes). Plus cette liste non exhaustive de problèmes.

On le constate, elle est assez longue: 4,745 mètres. Au départ je ne pensais pas prendre une voiture de ce type. Pour tout dire le vendredi 7 janvier au matin j’étais partant pour une Mazda 2 (bien plus petit). Cependant le concessionnaire avait a disposition une Mazda 6 occasion en très bon état (et moins chère qu’une 2). Ayant déjà roulé une 6, mon choix fût très vite fait.

La Mazda 6 est très confortable, silencieuse et performante. Silence et performance, à 200 km/h le moteur fait moins de bruit que mon ancienne 106 à 100 km/h. Le confort (de route et intérieur) est sans doute encore plus important que la performance. Il faut dire que la semaine je fais tout de même 70 km par jours. Le week-end environ 190 km. Je roule donc pas mal et ce “petit” diesel (avec pour le moment 51000 km au compteur) va vite le comprendre.

D’un point de vue sécurité il y a clairement un avantage à avoir une grande voiture. De plus la Mazda 6 semble bien encaisser les chocs (raisonnables), par exemple: “Selon le rapport rendu public récemment, la meilleure cote pour une auto a été celle de la Mazda 6 avec une facture de réparations de seulement 876$. La Honda Civic, par contre, a bien moins résisté à l’agression d’un CR-V.“. Et je crois que Mazda a déjà été récompensé pour sa qualité (voiture allant le moins au garage). Le constructeur Toyota a (de nouveau, je crois) pas mal de récompenses de ce type (malgré les incidents “récents”). L’accessibilité aux diverses commandes contribue également à la sécurité (de nombreuses commandes souvent utilisées, se situent sur le volant. Le GPS se commande à distance.).
Les autres choses intéressantes sont (certainement moins intéressantes pour vous) le régulateur et limiteur de vitesse. L’allumage automatique des feux et essuies glaces.

Bon, le nouveau model est tout de même un peu plus joli diraient certains. Mais voilà, on s’en doute le prix n’est pas vraiment le même.
Aussi, ce qui est bien c’est que Mazda est plus populaire qu’auparavant (certaines personnes croient toujours qu’ils font des piles). Depuis deux ou trois ans on croise sur les routes de pus en plus de Mazda 2 (j’aime beaucoup) et Mazda 3 (j’aime moins). Bref, il devrait donc être assez facile de revendre une Mazda. Mais pour le moment, loin de moi cette idée!

Categories
Car

La fin

Pour une fois il ne s’agit pas d’informatique. Sur ce blog je parle de choses qui m’intéressent ou tout simplement qui ne sortent pas de mon esprit…

  • date de mise en circulation: 1996;
  • kilométrage approximatif: 160.000 km (dont 90.000 pour moi);
  • catalyseur défectueux (ou peut être la sonde de celui-ci). Cela peut avoir un impact sur la consommation. Je trouve justement que depuis deux semaines je fais plus souvent le plein d’essence;
  • rotule (ou une pièce dans le coin) de la roue avant droite défectueuse. Ce qui génère énormément de bruit dans l’habitable, même à 30km/h. Très mauvaise tenue de route dans les virages. Je vérifie la pression les lundis;
  • frein à main: plus longtemps à vivre;
  • boîte de vitesse grince de plus en plus lorsqu’il fait chaud (ce n’est pas drôle);
  • tic-tac du clignotant se met en route tout seul (ce n’est pas drôle);
  • il n’arrête plus de neiger;
  • et le reste…

Prochaine action à effectuer: changer de voiture, vite.

Cher lecteur, si tu as des conseils, merci beaucoup!